Autonomie : Comment faire sa liste de courses ?

comment faire une liste de courses

La semaine dernière Louise a fêté ses 24 ans et nous souhaitons vous remercier pour tous vos messages. Comme vous vous en doutez son anniversaire a entraîné de nombreuses invitations et festivités: anniversaire à Chantilly entre frères et soeur, anniversaire avec la famille et les amis à Amiens et anniversaire au travail avec ses collègues ! Alors, il a fallu prévoir les repas et faire une liste de courses. Pour Louise, trisomique 21, rien de plus simple avec cet outil d’apprentissage.

  • Dans quel supermarché faire ses courses ?

Oubliez les grandes surfaces énormes avec des promos partout et une multitude de choix pour chaque aliment ! Parfois, il est difficile pour les personnes en situation de handicap mental de faire des choix, tout se ressemble. Avec Louise, nous avons choisi de profiter des courses pour travailler les euros : combien ça coûte ? Lequel est le moins cher ? Alors, l’idéal c’est de ne pas avoir une multitude de prix à comparer ! Privilégiez donc les petits supermarchés (Lidl, Aldi, Simply par exemple, ou les petites supérettes de quartier ). Veillez tout de même à ce que ce soit un magasin bien organisé !

  •  Bien préparer sa liste de courses

Pour cela, nous utilisons une liste où nous pouvons classer les courses en fonction des rayons. Cela évite d’arpenter le supermarché dans tous les sens et d’oublier certains ingrédients. En plus, cela permet de travailler la catégorisation (exemple : les yaourts = un produits frais, la carotte = un légume…).LISTE DE COURSES

Avec les jeunes autistes de l’IME, nous organisons la liste au préalable, en utilisant des images représentant les produits à acheter ainsi que la quantité souhaitée. Cette liste de produits est très pratique pour les personnes qui n’ont pas accès à l’écriture. Grâce à ces images vous pouvez remplir la liste de courses en fonction de vos besoins.LISTE DE COURSES PRODUITS

Pour commencer l’apprentissage des courses, il est préférable de s’appuyer sur une recette et faire sa liste en conséquence. Pour le plein de courses, il faudra attendre un peu ! Et oui, préparer sa liste de courses n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît.

  •  Les courses au supermarché

Pour cet apprentissage, je vous conseille de toujours faire vos courses dans le même supermarché pour avoir des repères et permettre des déplacements autonomes. Au début, vous devrez certainement guider et par la suite vous ne ferez que suivre ! Louise prend sa liste, un crayon, un panier et au fur-et-à-mesure elle raye les aliments achetés, même si cela n’est pas toujours parfait, on y travaille. Avec les images vous pouvez tout simplement les retirer (si vous avez opter pour des images à scratch) de la liste au-fur-et-à-mesure que votre caddie se remplit.

Si les aliments sont situés trop haut et donc hors champ visuel (et oui Louise mesure 1m41), nous l’orientons pour trouver et l’aidons à prendre l’aliment. Les supermarchés devraient veiller à mettre les rayons moins haut !

  •  Le paiement des courses

Si possible, privilégiez le paiement en espèces ! Louise par exemple  ne se rend pas compte de la somme dépensée avec une carte bancaire, elle pense que c’est illimité ! Comme elle dit « C’est bon j’ai ma carte bleue ». Mais avec de l’espèce, elle se rend compte que ça diminue dans son porte-monnaie et elle fait davantage attention à ce qu’elle prend !

Et voilà, les courses sont faites ! Bien sûr l’outil d’apprentissage est à adapter en fonction de chaque personne (ses capacités, sa compréhension…). N’hésitez pas à imprimer la liste de courses, à la tester et à nous faire partager votre expérience.

Vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous dès maintenant à la newsletter 

Déjà plus de 3000 abonnés, pourquoi pas vous ?

Soyez la première personne à commenter cet article !

Partagez votre point de vue