Hygiène corporelle et vestimentaire : dur, dur !

Notre petit rituel durant la douche, pour que Louise ma soeur trisomique 21 ne fasse pas un lavage superficiel et qu’elle ait une bonne hygiène corporelle , était de chanter une chanson des dizaines de fois, vous la reconnaissez peut-être ?

« Tu n’es pas très nette ma mignonnette, mais crois-moi j’ai vu pire, je vais faire de toi cochonnette le plus pur des saphirs… » !  Dans la famille, nous avons grandi avec Disney et cette chansonnette sort tout droit du dessin animé Mulan !

Que de bons souvenirs et de fous rires. Aujourd’hui encore Louise, lorsqu’elle vient pour le week-end,  me rappelle cette ritournelle qui est devenue notre ritournelle.

Et maintenant, elle me réclame un masque du visage, du maquillage, du vernis… elle a grandi et sa coquetterie aussi !

L’hygiène corporelle, ou comment ne rien oublier ?

Mais, pour que rien ne soit oublié (et oui parfois Louise a la flemme, surtout pour le brossage des dents !), j’ai fabriqué un « tableau de l’hygiène corporelle » plastifié qui est accroché dans la salle de bain. Louise doit le remplir d’une croix à chaque étape réalisée (se laver les cheveux, les dents…). Bien sûr, bizarrement, elle oublie certaines étapes mais moi je n’oublie pas ! A chaque passage dans la maison familiale, je fais une petite piqûre de rappel !

tableau hygiène corporelle

L’hygiène vestimentaire, ou comment choisir la bonne tenue ?

La coquetterie ne s’arrête pas là  : l’habillement est important ! Louise est très coquette et aime faire du shopping, comme vous pourrez le constater dans cette article: « Vivre le handicap, ou la mission garde-robe ».

Elle compte souvent sur moi pour trouver LA tenue mais nous faisons en sorte qu’elle apprenne à choisir seule ses vêtements. Quand nous entrons dans le magasin, c’est Louise devant et nous derrière ! Ce fût difficile de faire des choix (et surtout les bons) mais ça marche ! Bon, elle craque régulièrement sur des hauts à rayures, la couleur rose, ou même des t-shirt avec tête de mort (et oui …) mais en règle général on trouve un terrain d’entente !

Parmis ces choix je lui indique ce qui la mettrait en valeur, avec essayage à l’appui (pour qu’elle réalise qu’elle ne peut pas tout mettre !). Faire les magasins c’est toute une épopée (difficultés à trouver des vêtements adaptés) que je vous raconterai prochainement !

Un petit conseil pratique qui a fait ses preuves : l’achat de chaussettes avec les jours de la semaine inscrits dessus. Pauvre Louise, elle n’avait pas assez de chaussettes pour changer chaque jour (dit-elle). Nous nous sommes pris au jeu et maintenant plus d’excuses !!!

L’hygiène corporelle et vestimentaire, est un travail quotidien ! Louise sait faire mais a besoin qu’on lui rappelle certaines choses (brossage des dents par exemple). La flemme a souvent tendance à prendre le dessus !

 

Une approche ludique de l’hygiène corporelle

L’album jeunesse « La sorcière Microba » apporte aux jeunes enfants un apport théorique sur les microbes. Une histoire à travers laquelle certains enfants se reconnaîtront… à partager sans modération. 

 

Si vous souhaitez découvrir tous mes outils d’apprentissages, je vous invite à suivre ce lien.

hygiene corporelle

 

Peut-être que vous aussi vous connaissez des petits flémards qui ont besoin d’un petit coup de pouce sur leur hygiène corporelle et vestimentaire ?

Vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous dès maintenant à la newsletter 

Déjà plus de 3000 abonnés, pourquoi pas vous ?

4 Comments

  1. Bonjour, j’aime bien vos publications, je suis stagiaire monitrice éducatrice et je souhaite accompagner un jeune déficient intellectuel de 12 ans autour de la douche, le jeune ne se lave pas toute les parties de son corps et n’a pas encore intégré le sens du lavage, je souhaite qu’il participe à l’élaboration d’un séquentiel mais j’ai besoins d’autres outils pour l’aider à se laver seul et comprendre l’importance de l’hygiène.
    Merci

    • Bonjour, ce jeune connaît-il toutes les parties de son corps ? et sait-il les repérer sur lui même? Si oui, vous pourriez faire un séquentiel plastifier avec des scratchs (comme ça pas de problème avec l’eau) et à chaque partie du corps il décroche l’image et la met dans une boîte et ce jusqu’a ce qu’il soit totalement lavé ! Pour qu’il comprenne l’importance de l’hygiène, il faut lui rappeler régulièrement que ça permet de se sentir bien, qu’on le trouve beau, que la douche ça fait du bien (le laisser prendre son temps)… Pour Louise, nous avons fait tout un discours autour des microbes et ça a bien fonctionné ! Après, je pense qu’il est important d’acheter les produits d’hygiène avec lui pour qu’il choisisse les parfums qui lui plaisent. J’espère t’avoir donné des pistes !

Partagez votre point de vue