AAH : Comment ça marche ?

carte d'invalidité, AAH

.AAH : Allocation Adulte Handicapé

Louise ma soeur trisomique 21 travaille à l’ESAT (Etablissement et Service d’Aides par le travail) et contrairement à ce qu’elle pense, elle ne travaille pas que pour les gens  ! A la fin du mois, elle gagne de l’argent comme tout le monde ! Mais d’où vient cet argent ?

carte d'invalidité, AAH

L’ AAH, c’est quoi ?

L’Allocation adulte handicapé est une aide financière attribuée aux personnes handicapées dont le taux d’incapacité permanente est :

  • d’au moins 80 % (ce qui est le cas de Louise)
  • ou compris entre 50 et 79 % et avoir beaucoup de difficultés (non ponctuelles mais bien durable) à accéder à un emploi à cause de ce handicap. Difficultés qui ne permettent pas un aménagement de poste…

La personne en situation de handicap en bénéficie dès l’âge de 20 ans et jusqu’à l’âge minimum de la retraite dans le cas de 50 % à 79 % d’incapacité. Pour les personnes qui comme Louise sont à 80 % l’aide se poursuivra au-delà de l’âge de la retraite mais le montant sera réduit.

Cette allocation est financée par la CAF (Caisse d’allocations familiales), c’est auprès de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) que s’effectue la demande. Le montant de l’aide maximum est de 790.18 euros

Important L’ AAH est soumise à des conditions de ressources !

AAH et rémunération d’ESAT, est-ce compatible ?argent handicap AAH

Oui, la personne en situation de handicap bénéficie d’un complément de sa rémunération ESAT avec l’AAH calculé en fonction de ces revenus, et heureusement ! Vous seriez surpris de voir la rémunération de Louise pour 35 heures de travail ! Elle travaille peut-être plus lentement et certes bénéficie d’un encadrement spécifique (moniteur d’atelier) mais le travail est le même. Et comme on le dit si bien : « Tout travail mérite salaire ! » et de préférence un bon !

A savoir : Dès que la personne en situation de handicap intègre l’ESAT, sa situation est réexaminée pour déterminer ses nouveaux droits à l’AAH. « Les revenus d’activité pris en compte dépendent du temps de présence à l’ESAT :

  • De son admission jusqu’à ce qu’elle ait passé une année civile complète à l’ESAT, les revenus correspondent au montant de l’aide au poste.
  • Après qu’elle ait passé une année civile complète dans l’ESAT, ses revenus correspondent à la rémunération garantie perçue par l’allocataire. »

Louise a fêté en décembre 2013 sa première année de travail ! Toute l’année 2013, elle a bénéficié de l’AAH maximum et de son petit salaire de l’ESAT. Cette année nous verrons comment cette aide et sa rémunération seront équilibrées.

En espérant toujours que son travail sera récompensé à sa juste valeur pour qu’elle puisse réaliser ses projets d’avenir (appartement…).

.

Vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous dès maintenant à la newsletter 

Déjà plus de 3000 abonnés, pourquoi pas vous ?

4 Comments

  1. attention aux erreurs d’infos : l’AAH en dessous de 80% s’arrête à 60 ans et non 62 ans et pour 80% et plus à 65 ans. Pour l’AAH entre 50 et 79%, il faut avoir une restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi condition définie par décret et circulaire mais pas lié ou non à l’aménagement du poste
    sinon en ESAT les personnes qui travaillent ne sont pas salariés, et n’en ont pas les avantages et ni le droit à la retraite

    • Bonjour ! Je tiens ses informations du site internet http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2464.xhtml (infos données par l’Etat). Je ne suis pas entrée dans le détail et j’ai tenté de reformuler avec des mots plus simples. Suite à votre commentaire j’ai vérifié si je n’avais pas fait d’erreur et il semble que non. Je n’ai pas précisé d’âge pour la retraite puisque l’âge de la retraite est en fonction de la personne. Je sais que les personnes travaillant en ESAT ne sont pas salariées, mais elles sont bien qualifiées de « travailleurs handicapés » et ont une « fiche de paie » à la fin du mois.

  2. bonsoir,
    l’aah est payée par la CAF mais financé par l’état
    l’état a délégué à la CAF le soin de payer cette prestation
    les personnes orientées en ESAT ne sont pas considérées comme des travailleurs à part entière
    elles touchent une rémunération garantie mais pas un salaire
    elles ne sont pas soumises au doit du travail
    elles n’ont pas le pouvoir de se syndiquer ni de toucher le chômage
    et croyez moi cela fait une sacrée différence

    plumes

    • Bonsoir,

      J’avais connaissance de toutes ces informations mais il est vrai que je ne les ai pas fait apparaître dans l’article… il est donc à compléter ! Louise dit qu’elle gagne un « salaire » c’est pour cela que j’emploie ce terme ! Effectivement, le fait qu’ils ne soient pas considérer comme des travailleurs à part entière et donc n’ont pas les mêmes droits que nous change énormément la donne !

Partagez votre point de vue