autisme

 

Depuis 2013 je poursuis mon parcours d’éducatrice spécialisée dans un IME pour adolescents autistes.

autisme 21. L’autisme qu’est-ce que c’est ?

Aujourd’hui un enfant sur 100 né autiste et ce sont les garçons les plus touchés (3 garçons pour 1 fille). De nombreuses recherches scientifiques tentent de définir l’origine de ce trouble neuro-développemental. Mais, à ce jour, il n’existe aucun test biologique pour identifier l’autisme. Sa définition et son diagnostic s’appuient essentiellement sur l’observation du comportement et ce dès le plus jeune âge.

Voici un dessin animé absolument délicieux sur l’autisme:

2. Les caractéristiques de l’autisme.

Léo KANNER est le premier a avoir décrit l’autisme infantile. Cette description est toujours d’actualité et permet de définir les caractéristiques de l’autisme. Je tiens cependant à mettre un bémol. Les enfants autistes n’ont pas tous ces différents traits spécifiques à l’autisme. Il n’existe pas un autisme mais des autismes !

Description clinique de Kanner (vous la trouverez plus en détails dans le livre « L’autisme infantile ») :

* Le retrait autistiqueautisme

On dit souvent que l’enfant autiste est dans sa bulle et qu’il semble ne pas percevoir le monde qui l’entoure. Il a un regard fuyant, il lui est difficile de regarder l’autre dans les yeux. Parfois, il refuse le contact physique avec autrui (ex : poser la main sur l’épaule…).

* Le besoin d’immuabilité

L’enfant autiste a besoin que son environnement habituel ne change pas. Si celui-ci vient à changer, il peut se retrouver face à des angoisses qui entraînent un trouble du comportement (cris, colère…). Il a besoin d’un quotidien ritualisé afin de se sentir dans un environnement sécure.

* Les stéréotypies

Ce sont des gestes répétés que l’enfant autiste réalise plusieurs dois par jour (ex : balancements, mouvements des mains, des petits bruits…). Il en existe tellement et parfois elles peuvent être surprenantes. Ces stéréotypies semblent provoquer  une certaine excitation et l’enfant autiste semble apprécier particulièrement ces gestes. Gestes qui peuvent apparaître à des moments précis que l’on peut déterminer à force d’observations.

* Les troubles du langage

Certains enfants autistes acquièrent le langage mais celui-ci reste particulier. Ils peuvent parler d’eux à la troisième personne et par écholalie (en répétant une phrase entendue et parfois avec la même intonation que la notre, ce qui est assez surprenant). D’autres ont une excellente mémoire verbal. Je repense à une jeune qui chantait Dalida à longueur de journée et connaissait les paroles de toutes ses chansons. Pour ceux qui n’ont pas acquis le langage, différents moyens de communication peuvent être utilisés : Makaton (langues des signes), le PECS (communication par image), des objets…

* L’intelligence

La grande majorité présente une déficience intellectuelle.

.

3. Les troubles apparentés de l’autisme

Certaines formes particulières d’autisme ont été isolées. Vous connaissez certainement le syndrome d’Asperger : les autistes « intelligents ». Ce syndrome a des points communs avec l’autisme : le besoin de ritualisation, difficultés au niveau des aptitudes sociales… Je vous présenterai ce syndrome plus en détail et en attendant, je vous invite à lire « Je suis à l’Est » de Josef Schovanec. Le syndrome du X-fragile lui aussi possède des points communs avec l’autisme : déficience intellectuelle, troubles du comportement mais d’autres symptômes si associent et ce syndrome est dû à une anomalie du chromosome X (nous en parlerons ultérieurement).

.

4.Livres sur l’Autisme

  •  Activités d’enseignement pour enfants autistes de E.Schopler

Ce livre sur l’autisme est une vraie mine d’or pour commencer la mise en place d’apprentissages selon la méthode TEACCH avec les adolescents autistes de l’IME ( institut médico-éducatif)dont je m’occupe en tant qu’éducatrice spécialisée. Il est venu enrichir ma boîte à outils d’apprentissage. Un des auteurs, Eric Schopler, est internationalement reconnu pour ses travaux sur le traitement de l’autisme…lire_la_suite

Ce livre raconte l’autisme  de sa naissance à aujourd’hui. Les différents courants de pensées (psychanalyse, comportementalisme…) y sont abordés tout comme les méthodes d’accompagnement qui en résultent (ABA, TEACCH…). Un point est fait sur les recherches scientifiques autour de l’autisme. D’où vient-il ? Est-ce génétique ? Est-ce neurologique ? Vous y trouverez aussi une définition clinique de l’autisme et une description des troubles apparentés lire_la_suite

Théo Peeters explique l’autisme pas-à-pas en alliant théorie et pratique. Les petites anecdotes viennent alimenter ses explications et permettent de visualiser les différentes situations. Certaines nous font échos tandis que d’autres nous éclairent sur la « pensée autiste« .Les éducateurs spécialisés, les parents ou toutes personnes accompagnant des enfants autistes trouveront en ce livre un « guide pratique » pour les accompagner au quotidien…lire_la_suite

Ce livre est une petite mine d’or ou plutôt de conseils et accompagne « pas à pas » les parents,  l’éducateur spécialisé dans son action éducative. Il s’appuie sur les méthodes comportementales (type ABA) : pas de panique ce n’est pas du « bourrage de crâne », il ne faut pas toujours se fier à ce que l’on dit. Dans chaque approche il y a des choses à prendre et d’autres à laisser ! En ce qui concerne cet ouvrage, il y a beaucoup à prendre et à apprendre !…lire_la_suite

Si vous avez des lectures sur l’autisme à partager n’hésitez pas à me contacter.

.

5.L’autisme en résumé…

L’autisme reste encore un grand mystère ! Bien que les observations, les études cliniques et la recherche permettent de le connaître et de l’appréhender, je reste convaincue qu’il n’y a pas un autisme mais des autismes ! Ce qui rend plus difficile la compréhension de ce handicap mais le rend aussi si enrichissant !

Vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous dès maintenant à la newsletter 

Déjà plus de 3000 abonnés, pourquoi pas vous ?

3 personnes ont commenté cet article, et vous ?

  1. oh mais c’est compliqué chez moi…On m’a diagnostiquée asperger mais rien n’est sur.Par contre je suis trisomique 21 en mosaique avec 3% seulement.On vous dit ça à 60ans,on en fait quoi? J’ai eu une fille,normale et un petit fils qui est un peu asocial,trés timide,mais sans réel déficit,avec,comme moi,ce petit air spécial sur le visage,sans qu’il soit laid. LUi et sa compagne ne peuvent avoir d’enfants.Quant à ma fille de 48ans elle est en examens pour perte de memoire. Bon NOEL à LUISE et vous.

    • Cela doit faire un choc d’être diagnostiqué si tardivement. Je ne connais pas trop la trisomie mosaïque, je savais juste que l’on pouvait avoir certaines caractéristiques mais je pensais plutôt à celles physiques. J’espère que tout ira bien pour votre fille et votre petit fils. Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année !

  2. En fait je fus adoptée en Baie d’Huson,au nord Canada. Au début les gens pensaient que j’avais une origine inuite. Puis j’avais des difficultés de comportement mais pas d’apprentissage.J’ai tres vite su lire ,écrire,compter et puis vers 10/11ANS ça s’est dégradé.J’etais restée enfant.Je n’etais pas sociable,colèreuse,je ne grandissais plus et…je mangeais beaucoup.Mes parents sont venus en FRANCE(famille trés aisée)alors cours particuliers et obtention du BEPC vers 16ans…Ca c’est arreté là.Je n’etais plus grosse,j’avais grandi,et je n’etais plus du tout pas jolie et victime de moqueries.J’ai épousé un cuisinier gentil mais mon couple=cata.JEfais vers 26:30ans des FC.Je n’avais pas envie d’amour mais d’affection et de me sentir utile.J’allais mal,je ne suis ni hetero ni homo…JEn’ais jamais rien voulu sur ce plan .J4aime les enfants,les chats,les chiens ,lire,dessiner tricoter.Toujours été trés lente.J4ai travaillé auprés denfants handicapés mais en cuisine,au ménage et les aider pour soins hygiéne.Retraitée,j’allais mal et autiste,je savais déja.Par contr la trisomie 21 legére,c’est sur internet mais pas trop.En fait à mon stade,c’est peu visible sur moi.Je suis trés fatiguée,tassée,avec plein d’ennuis de santé.Je dois eviter les écrans.J’ai des ancetres inuites et je ressemble à une grosse mamy eskimo.MA fille,non,mon petit fils est plus typé mais rien à voir avec une maladie!!! seulement ilest timide mais ça y est,un BB S’annonce.ON LE PRENDRA AVEC UNE JOIE IMMENSE COMME IL OU ELLE SERA!!!! BISOOO

Partagez votre point de vue